Logements sociaux en Côte d’Ivoire : les investisseurs Marocains demandent une fiscalité incitative

Envoyer Imprimer PDF

Logements sociaux
Le ministre KABA Nialé était, le mardi 06 novembre 2012, au Maroc pour s’imprégner de l’expérience réussi de ce pays, notamment dans le domaine immobilier à travers les logements sociaux.
A cette occasion, les opérateurs immobiliers et banquiers marocains se sont dits prêts à accompagner la Côte D’Ivoire dans la réalisation de son vaste projet immobilier de logements sociaux.
Parmi les operateurs économiques Marocains intéressés par la Côte d’Ivoire, il y a le groupe ATTIJARIWAFA BANK et le groupe BANQUE POPULAIRE. Cependant, les dirigeants de ces deux groupes ont fait savoir que pour réussir ce vaste projet immobilier des logements sociaux, la Côte d’Ivoire devra engager des mesures fiscales incitatives, allant jusqu’à l’exonération de la TVA et autres taxes liées à la promotion immobilière.
Les taxes en vigueur en Côte d’Ivoire constituent un frein à la réalisation de logements sociaux. L’Etat Ivoirien devra donc encourager les investissements nationaux et étrangers en accordant aux investisseurs une fiscalité incitative.
Cette recommandation faite aux autorités ivoiriennes par les opérateurs économiques Marocains va de paire avec la proposition d’aménagement des dispositions fiscales en faveur des logements économiques et sociaux faite par la Confédération Générale des Entreprise de Cote D’Ivoire (CGECI) à l’assemblée nationale Ivoirienne, en vue de la prise en compte des propositions de la CGECI dans l’élaboration de l’annexe fiscale 2013.


 

Direction Exécutive CGECI

 

Dr Vaflahi MEITE

Directeur Exécutif de la CGECI

Note d'information

Biographie

Documents officiels PND 2016-2020

 

Télécharger

Tribune du Patronat #12

Documentation

 
.