Journée mondiale du SIDA: des progrès spectaculaires dans la prévention de la transmission, mais...

Envoyer Imprimer PDF

2011Un nouveau rapport du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), est paru à l’occasion de la Journée Mondiale du SIDA (1er décembre)

Le rapport montre que l’année 2011 a changé la donne pour la riposte au sida, avec des progrès sans précédent en matière de science, de leadership politique et de résultats. Il indique également que les nouvelles infections à VIH et les décès liés au sida sont tombés à leurs plus bas niveaux depuis le pic de l’épidémie en 1997. Les nouvelles infections à VIH ont diminué de 21% depuis 1997, et les décès liés au sida de 21% depuis 2005.   
Même dans une crise financière très difficile, les pays obtiennent des résultats dans le domaine de la riposte au sida. ‘ a déclaré Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA. ‘ Nous avons vu un élargissement massif de l’accès au traitement du VIH, qui a eu un effet spectaculaire sur la vie des gens partout dans le monde.

Ainsi, au Botswana, par exemple, alors que le traitement réduit la charge virale d’une personne vivant avec le VIH à des niveaux virtuellement indétectables, il diminue également le risque de transmettre le virus à un partenaire non infecté. Des études récentes révèlent que le traitement peut être efficace jusqu’à 96% pour prévenir la transmission du VIH au sein des couples.

Concernant l’ensemble du continent africain, le rapport 2011 indique que :

  • En 2010, selon les estimations, 68 % des personnes vivant avec le VIH résidaient en Afrique subsaharienne, une région qui ne représente que 12 % de la population mondiale.
  • L’Afrique du Sud compte plus de personnes vivant avec le VIH (environ 5,6 millions) que tout autre pays au monde.
  • Depuis le pic de l’épidémie en 1997, le nombre total des nouvelles infections a chuté de plus de 26 % dans la région, passant de 2,6 millions [2,4-2,8 millions] à 1,9 million [1,7-2,1millions].
    • Dans 22 pays d’Afrique subsaharienne, le taux des nouvelles infections au VIH a baissé de plus de 25 % entre 2001 et 2009.
    • En 2010 cependant, la région a continué d’être à l’origine de 70 % du total des nouvelles infections au VIH.
  • Depuis 1998, le sida a fauché un million de vies au moins par an en Afrique subsaharienne. En 2010, près de la moitié des décès liés au sida se sont produits en Afrique australe.
  • Les augmentations les plus marquées de la couverture par la thérapie antirétrovirale sont survenues en Afrique subsaharienne, avec une hausse de 20 % entre 2009  et 2010 seulement.
    • L’accès aux traitements antirétroviraux gratuits s’étant généralisé dans la région, les décès liés au sida diminuent régulièrement.

De son côté le rapport 2011 de la commission économique africaine (CEA) sur la situation économique du continent publié le 8 novembre dernier à Addis-Abeba, précise que de meilleurs résultats ont été obtenus dans la lutte contre le VIH/Sida en Afrique, concernant aussi bien l’incidence que le traitement de la pandémie par la thérapie antirétrovirale (ARV).

Selon le rapport,
"Le constat s’est établi que dans 22 pays de l’Afrique subsaharienne, l’incidence du VIH a baissé ; le nombre total de personnes vivant avec le VIH continue d’augmenter, souligne le document qui note par ailleurs qu’en 2009, ce nombre a atteint 22,5 millions soit 68% du total mondial. Dans ce nombre, les femmes continuent de constituer le gros lot des victimes de la pandémie.
Le rapport salue toutefois les ‘nets progrès’ enregistrés dans la réduction de l’incidence et de l’impact du VIH chez les enfants âgés de moins de 15 ans en Afrique australe, le nombre d’enfants nouvellement infectés par le VIH ayant diminué de 32% et le nombre de décès d’enfants liés du Sida ayant baissé de 26%.
A la fin 2009, 37% des adultes et les enfants éligibles pour la thérapie antirétrovirale en étaient bénéficiaires en Afrique, soit 41% en Afrique de l’Est et Australe et 25% en Afrique de l’Ouest et centrale, contre seulement 2%, sept ans auparavant, rappelle la source."

201Le rapport signale aussi une diminution de 18% des décès liés au Sida en Afrique australe et souligne que selon les estimations, 610 000 personnes sont décédées de maladies liées au Sida en Afrique australe en 2009 contre 740 000, cinq ans auparavant.
Il apparaît que la prise de conscience par le biais de l’information a eu un impact dans la régression de l’infection du VIH/Sida en Afrique. Il faut cependant souligner qu’il y a pas lieu de baisser la garde car le VIH/Sida demeure le fléau le plus déstabilisateur du tissu économique en Afrique. En Côte d'Ivoire, l'Unicef souligne, à cet égard, qu'on est 'dans la phase de fin d’urgence, mais les vulnérabilités sont toujours là'.

Note sur la Journée mondiale du SIDA
La Journée mondiale du sida, organisée le 1er décembre, donne l’occasion à des personnes d’horizons divers de se rassembler pour mieux faire connaître le VIH/sida et pour montrer leur solidarité face à la pandémie.
Cette journée permet à plusieurs partenaires publics et privés de donner des informations sur la situation concernant la pandémie et de promouvoir la prévention, le traitement et la prise en charge du VIH/sida, dans les pays à forte prévalence mais aussi ailleurs.
Entre 2011 et 2015, la Journée mondiale de lutte contre le sida aura pour thème «Objectif zéro: zéro nouvelle infection à VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida».
La campagne mondiale de lutte contre le sida, axée sur «zéro décès lié au sida», est à la fois une initiative pour un meilleur accès de tous au traitement, un appel lancé aux pouvoirs publics pour qu'ils agissent immédiatement et tiennent leurs engagements, par exemple ceux pris en vertu de la Déclaration d'Abuja, et un appel aux gouvernements africains afin qu’ils atteignent au moins les objectifs convenus en matière de dépenses nationales en faveur de la santé et contre le VIH, pour garantir le droit fondamental de tout être humain au meilleur niveau de soins de santé possible.

Lire le rapport 2011_onusida

 

Direction Exécutive CGECI

 

Dr Vaflahi MEITE

Directeur Exécutif de la CGECI

Note d'information

Biographie

Documents officiels PND 2016-2020

 

Télécharger

Tribune du Patronat #12

Documentation

 
.