TATA STEEL, filiale du groupe multinational indien Tata, investit en Côte d'Ivoire

Envoyer Imprimer PDF
La multinationale indienne Tata Steel a procédé à l’inauguration du siège de sa filiale ivoirienne TSCI (Tata Steel Côte d'Ivoire, SA), le 11 mai 2008, à Abidjan (Cocody Mermoz) en présence des représentants du ministre des mines et de l'énergie.

{mosimage}
Créée le 11 décembre 2007, suite à un accord de joint-venture ou co-entreprise, TSCI est le fruit de la coopération entre le géant indien 'Tata Group' et la Sodemi (Société des mines de Côte d’Ivoire) pour l'exploitation minière (minerai de fer du Mont Nimba) en Côte d'Ivoire.
Dès la délivrance du permis d’exploration et de l’autorisation de démarrage des travaux par les autorités publiques, la société démarrera la phase initiale de ses activités, à savoir la finalisation des études de faisabilité suivie de l'érection de la mine.

La société envisage d'investir plus d'un milliard de dollars si l'étude de faisabilité s'avère concluante; 

Le minerai sera acheminé vers les aciéries du groupe Tata situées en Grande Bretagne et aux Pays-Bas 

Créé en 1907, Tata Steel est le premier t le plus important producteur d'acier d'Asie et le 6e au monde. avec l'acquisition récente de la société Corus, la société a une capacité de production de 30 millions de tonnes d'acier brut et emploie plus de 82 000 salariés, sur 4 continents et dans 27 pays.

Signalons que le Président groupe Tata, Ratan Tata, a émerveillé le monde de l'automobile récemment par la présentation de la voiture la moins chère du monde,  la 'nano'. Prix de vente (en Inde): 2 500 dollars, environ 1 250 000 fcfa le véhicue.

{mosimage}{mosimage}

 

TIC - Mission en Tunisie

Entreprenariat Féminin - Publi reportage